Pour la suite du monde,
en quête de nouveaux récits

Stéphanie Roussel – Enjeux contemporains en poésie au Québec

En janvier 2023, dans un recoin de la cinémathèque de Montréal, par une belle journée ensoleillée, je rencontre Stéphanie Roussel. À la fois directrice littéraire de la revue de poésie la plus importante au Québec, Estuaire, Stéphanie Roussel est aussi une poète talentueuse, et encore l’autrice avec Joséane Beaulieu-April d’un essai important sur l’implication de la poésie sur des questions sociales et politiques contemporaines (« Enjeux contemporains en poésie au Québec »). Je suis très ému d’échanger avec Stéphanie, et très chanceux, malgré ma maladresse, de recevoir ses paroles et son expérience si riches..

Née en 1991, Stéphanie Roussel est autrice, éditrice et chercheuse. En plus d’être à la direction littéraire de la revue de poésie Estuaire, elle conçoit des livres, dont De gestes et de paroles (Éditions neminis, 2016) et Un Noël cathodique: la magie de Ciné-Cadeau déballée (Ta Mère 2017) et Pauvreté (2021). La rumeur des lilas, publié en 2018, est son premier recueil de poésie.

Avec Joséane Beaulieu-April, elle a publié en 2022 « Enjeux contemporains en poésie au Québec ». Ce livre témoigne du contemporain en poésie au Québec, au croisement de la perte, de la mémoire, du nouveau et de l’espoir. Il en reprend le caractère hybride, colligeant poèmes, essais, photographies et paroles, sachant que ces traces ne peuvent se passer les unes des autres. Dans une courtepointe de textes, le contemporain est abordé de manière contemporaine : toujours la théorie naît du vécu, et le vécu prend de l’épaisseur à travers la théorie. La réflexion part du commun pour s’intéresser ensuite à ce qui est maintenu à l’écart des institutions et de la culture dominante. Une fois cette mise en tension établie, le livre aborde des formes de résistance selon des stratégies d’autoreprésentation ou de publication. Ouvrant des lieux de réflexion pour la poésie actuelle, les auteur·ices situent celle-ci au coeur de communautés, de solidarités, de tensions, d’agitation, d’amour et de désordre, et l’éloignent un instant des livres pour en retrouver les voix, les corps et les affects.

REVUE ESTUAIRE : Fondée en 1976, Estuaire est l’un des piliers du paysage poétique québécois. La mission d’Estuaire est de favoriser la création et l’innovation en poésie québécoise. Son principal mandat est la publication de la revue Estuaire (3 numéros par année) et l’organisation d’activités. Estuaire favorise l’émergence de nouvelles voix et offre un lieu d’expression aux poètes reconnus, avec une volonté de faire briller des voix peu entendues en poésie et de contribuer ainsi à une meilleure diversification et au renouvellement continuel du paysage poétique québécois. 


Cet entretien – podcast a été réalisé par Sébastien ESCANDE en janvier 2023 au Québec, dans le cadre du projet POUR LA SUITE DU MONDE – EN QUÊTE DE NOUVEAUX RÉCITS, avec le soutien du Consulat de France à Québec et la revue ESTUAIRE.

Habillage sonore, montage et mixage : Marjolaine Pont. Marjolaine Pont a étudié la composition électroacoustique et a travaillé à la radio. Elle mène un projet de musique électronique solo, et s’intéresse à la poésie.

photo :Clara Houeix (ig: @clarabeyondthesea)